69ème Festival International du Film de Mannheim-Heidelberg

12/11/2020 - 22/11/2020
Mannheim et Heidelberg
L'enfance nue (Maurice Pialat)

Dans la rétrospective: "L'enfance nue" de Maurice Pialat (© Europacorp, Roissy Films)

Le Jury œcuménique, qui a visionné en ligne les films du Festival International du Film de Mannheim – Heidelberg 2020, a attribué son prix à Une promesse (Una promessa) de Gianluca et Massimiliano De Serio et a donné une mention à La maison du massacre (« The Slaughterhouse ») de l’Iranien Abbas Amini. Le grand prix du festival, le « International  Newcomer Award », doté de 25000 €, a été remporté par Mon bretzel mexicain (« My Mexican Bretzel ») de Nuria Gimenez Lorang (Espagne 2019), qui a aussi reçu le Prix de la Fipresci. D’autres prix ont récompensé Single Cycle du chinois Zhang Qi (Prix Rainer Werner Fassbinder) et Lorelei de Sabrina Doyle (USA 2020 ; Prix du Public et Prix du Jury étudiant.

Le premier festival de Mannheim et  Heidelberg de la nouvelle équipe dirigée par Sascha Keilholz, après le départ de Michael Kötz en 2019, s’est déroulé entièrement en numérique, du fait des règles sanitaires pour la Covid19 qui s’appliquaient en novembre 2020. A l’origine, des séances en salles devaient avoir lieu dans les deux villes en plus des séances en lignes. Le festival sélectionne des films dans cinq sections : ON THE RISE est la compétition internationale réservé aux trois premiers films de réalisateurs, PUSHNIG THE BOUNDARIES est dédié aux films innovants de réalisateurs connus, et FACING NEW CHALLENGES à des œuvres à la frontière entre le cinéma et d’autres arts. Une rétrospective dont le thème change chaque année – cette année, sous le titre, « Le deuxième souffle », consacré aux films français de la génération qui a suivi les réalisateurs de la Nouvelle vague de 1968 à 1983 – et un festival de films pour enfants complétaient le programme.

Link: Festival website

Bildschirmkopie

 

Prix

The Stonebreaker
Une promesse
2020

Le film raconte l’histoire d’un père veuf et de son fils obligés de travailler de manière illégale dans une ferme du sud de l’Italie. Baigné par un climat de chaleur et de tendresse familiales, et porté par une esthétique très personnelle, Una promessa montre la valeur profonde de l’amour dans un monde de pauvreté, d’humiliation et de mort.  Le film nous laisse un message fort sur la dignité humaine et sur la nécessité de rompre le cercle de l’exploitation et de la violence. Un signe d’espoir demeure pour le garçon qui peut recommencer une vie nouvelle. (Foto:© Shellac Films)

The Slaughterhouse
L'abattoir
Réalisé par :
2020

Le film suit le sort de trois hommes qui dissimulent les traces de cadavres qu’ils ont découvert dans le congélateur de leur entreprise. Filmé comme un film policier avec une palette visuelle très sombre, il concentre le récit sur leur crise morale intérieure plutôt que sur leur conflit externe avec les autorités. La question que le film nous pose est comment demeurer humain dans des circonstances inhumaines et, en ce sens, porte un message universel qui dépasse largement les frontières de l’Iran.(Photo: © Irimage)