46ème Festival international du Film Molodist Kiev

22/10/2016 - 30/10/2016
Kiev

Juha Rajamäki (l.) et Ninfa Watt, membres du jury œcuménique, lors de la soirée d'ouverture

Le prix du jury œcuménique dans la section longs métrages est allé à « Keeper » du réalisateur belge Guillaume Senez qui a reçu également le prix du jury international. Dans la section courts métrages c’est également le même film qui a remporté les deux prix : « Ascensão » (Ascension) de Pedro Peralta du Portugal. Pour la première fois le jury a également décerné un prix dans la section pour films d’étude. Il est allé à « Esel » (Ane) de Rafael Haider.

Le Grand Prix du festival a été décerné au film polonais «Ostatnia rodzina » (La dernière famille) de Jan P. Matuszyński.

Le 46ème Festival international du Film Molodist Kiev s’est ouvert avec « Une vie » de Stéphane Brizé, une adaptation du roman de Guy de Maupassant.  Le festival a montré 250 films en six sections de compétition et plusieurs programmes spéciaux, dont une sélection de films hongrois en commémoration du soulèvement de 1956. Le jury œcuménique choisit ses lauréats dans la compétition des premiers films, celle des premiers courts métrages professionnels et celle des films d’étude.

La projection du dernier film d’Anrej Wajda, décédé récemment à l’âge de 90 ans, « Aferimage » (Powiki) sur le peintre avant-gardiste et théoréticien Władysław Strzemiński et sa lutte contre la doctrine stalinienne de l’art, a clôturé le festival.

Link: Festival-Website

Auszeichnungen

Réalisé par :
2015

Un film sur une fille et un garçon, le quotidien scolaire, de la musique, l'entraînement au foot et les possibilités d'une carrière professionnelle. Et sur une grossesse qui va bouleverser leurs vies: que faire maintenant, quelles décisions sont à prendre et par qui ?

Le film traite de la problématique difficile d'une grossesse pendant l'adolescence, particulièrement à partir de la perspective du garçon - comment pourra-t-il réussir à devenir père et a se faire entendre ? La vie peut ouvrir de nouveaux chemins.

 

Voir l’article sur le site de Pro-Fil…

Ascension
Réalisé par :
2016

A l'aube, un groupe de paysans essaie de sortir le corps d’un jeune homme d'un puits où il s’est noyé. Ils posent le corps sur les genoux de sa mère. A partir de ce moment, l’attention du spectateur est capté par le mystère de l’éveil, celui du jeune homme et celui de la nature. Ce film très poétique, plein de métaphores et de symboles, incite le spectateur à comprendre le secret de la vie et de la mort des hommes et de la nature, en référence à la Bible. Avec un sens marqué pour des détails, des couleurs, des sons et des mouvements, le « Ascension » fascine de la première jusqu’à la dernière image.  

 

Réalisé par :
2015

Un vieux couple vit dans une ferme isolée avec ses animaux. Un vieil âne est surtout très important pour le vieil homme. Le perdre lui fait plus mal qu'il ne le pensait. Avec un certain humour le film souligne l'importance de la vie des hommes et des bêtes et une relation simple à la nature. Sans grands discours il permet aux spectateurs, jeunes et moins jeunes, de ressentir les profondeurs de l'amour.